J’ai validé un semestre mais je redouble… Que faire ?

© TeroVesalainen sur Pixabay

Par Léonie Dubosque le 13 octobre 2019

Seulement 27 % des étudiants universitaires inscrits en 1ère année seront, trois ans plus tard, diplômés d’une licence (1) mais certains de ces étudiants seront confrontés au redoublement. Valider un semestre sur deux permet alors aux étudiants de se poser, de partir à l’étranger pour parfaire une langue, se confronter à une nouvelle culture et multiplier les rencontres ou choisir de travailler, acquérir une nouvelle expérience professionnelle, conforter un choix d’orientation par le biais d’un stage ou d’un bilan.

• Partir à l’étranger, pourquoi pas moi ? Quelles possibilités ?

Les formules complètes :

Tout d’abord, il existe différents organismes comme EF ou KAPLAN qui proposent une offre avec des formules de cours de langue et, la plupart du temps, un hébergement. Le coût étant élevé, il est donc nécessaire d’avoir
un budget conséquent.

Partir en tant que au pair :

Ensuite, vous pouvez partir en tant que au pair. L’avantage principal est que les familles rémunèrent les au pair chaque semaine et que vous serez aussi nourris et logés. En contrepartie, le ou la au pair doit s’occuper des enfants et faire quelques tâches dans la maison. Souvent, il vous reste du temps libre ce qui permet à côté de prendre des cours de langue et de visiter. Pour trouver une famille plusieurs possibilités. Répondre à des annonces diffusées directement par les familles, consulter des groupes Facebook ou contacter des agences spécialisées, ce qui est fortement recommandé. Il existe différentes agences comme L’Union Française des Agences Au Pair, Oliver Twist, Kap Au Pair job,… et, à Nantes Accueil Au Pair.

Les voyages humanitaires :


Il est aussi possible de partir en voyage humanitaire. Pour mettre en place ce projet, il existe plusieurs solutions. Tout d’abord, il existe le Service Volontaire Européen (SVE) maintenant appelé Corps Européen de Solidarité. Ce service permet aux jeunes européens de vivre une expérience dans des organismes ou des organisations publiques en Europe, Afrique, Asie ou en Amérique du sud pour une durée de 2 semaines à 12 mois. Dans ce cas, l’ensemble des frais est pris en charge par la Commission Européenne. Ensuite, il existe des organismes privés qui diffusent des annonces sur internet. Il faut cependant être vigilant car le tourisme humanitaire se développe de plus en plus avec des propositions variées qui, parfois, ne donnent pas de réelles missions et où les frais restent à votre charge.

Le Wwoofing :

On trouve aussi la pratique du « Wwoofing » dont le but est de séjourner (nuitée et restauration) chez des particuliers en contre partie d’un service rendu dans des fermes, des exploitations, des habitations, …

C’est une façon originale de voyager car cela permet de rencontrer des personnes, de rendre service à moindre frais.

Les formules personnalisées :

Enfin, l’organisme WEP propose différentes formules. Vous trouverez forcement le projet adapté à vos envies : séjours linguistiques, « Au Pair », volontariat ou partir en vacances-travail. Pour cette dernière formule, l’organisme vous aide dans toutes vos démarches et notamment pour trouver un travail dans le
pays étranger.

• Rester en France, travailler ? Réaliser un stage ? C’est possible !

Diffuser son CV :


Profiter de ce semestre pour travailler, tout en restant en France, c’est également envisageable. La première étape pour trouver un emploi consiste à rédiger votre curriculum vitae.

Ensuite, il est important de réaliser et publier votre CV sur les sites de recherche sans oublier de créer des alertes. Voici une liste des sites les plus connus : Indeed, OuestJob, Ouest France ou d’autres sites plus ciblés vers les jeunes tels que Welcome to the jungle, La Relève, Bruce, …

Candidater :

N’hésitez pas à vous déplacer au CRIJ (2) qui diffuse également des annonces, sur les différents forums d’emplois qui ont lieu dans votre région, auprès des agences intérimaires qui sont nombreuses (Synergie, Temporis Nantes, RAS intérim et Recrutement, …) ou déposer directement vos candidatures auprès des enseignes et entreprises cibles. On trouve aussi des agences d’hôtes et hôtesses qui proposent des missions ponctuelles. À Nantes, il y a Charlestown, Trinity ou encore Penelope.

Faire un service civique :

Le service civique est également possible en France. Dans ce cas, l’indemnisation est de 580€ par mois et vous permettra de travailler périodiquement sur la mission de votre choix.

Faire un stage :

Il est également possible de faire un stage afin découvrir un secteur d’activité, une entreprise, un métier. Des annonces de stage sont disponibles sur internet, auprès de l’administration de la faculté ou des associations étudiantes.

• Orientation, coaching, accompagnement : un atout pour mon avenir

Les aides publiques :


Cette période peut aussi permettre une réflexion sur son projet professionnel, conforter ses choix ou envisager une nouvelle trajectoire. Les conseillers du CIO (3) et du SUIO (4) aident à rechercher l’information, conseillent et orientent.

Les aides privées :

Il existe aussi des organismes de formation spécialisés comme Recto Verso ou encore des indépendants qui interviennent dans le domaine de l’orientation et du coaching scolaire. Ils mettent à votre disposition des outils tels que des tests et des entretiens dans le but de vous accompagner au mieux dans votre bilan d’orientation.

(1) Chiffre publié par le journal l’étudiant en 2015
(2) Centre Régional Information Jeunesse
(3) Centre d’Information et d’Orientation
(4) Service Universitaire d’Information et d’Orientation