Les Origines de Game of Thrones : La Guerre des Deux Roses

© A Chronicle of England p. 453 – Richard III at Bosworth

Par Leopold Castadot le 13 ocotbre 2019

Tout comme la saga Harry Potter a marqué les années 2000, c’est l’adaptation du roman de George R.R Martin qui s’impose dans cette décennie. Bien que la série se soit achevée le 19 mai 2019, le roman qui a commencé à être écrit en 1991 attend encore sa conclusion.

Les guerres, trahisons et enjeux de taille, au cœur de la saga de George R.R Martin, se retrouvent aussi dans l’Histoire, et plus précisément dans l’histoire de l’Angleterre au Moyen-Âge. En effet, la plupart des sources de l’auteur proviennent de l’histoire de son pays d’origine.

Les évènements de Game of Thrones de la saison 1 jusqu’à la fin de la saison 3 sont inspirés de la Guerre des Deux Roses. Elle se déroule en Angleterre entre 1455 et 1485 et confronte les maisons Lancaster et York. Cette guerre a beaucoup inspiré l’œuvre de George R.R Martin dans le premier grand conflit qu’il nous conte : la Bataille des Cinq Rois. La Guerre des Deux Roses est un excellent matériel d’inspiration pour George R.R Martin, on y retrouve de nombreuses similitudes avec l’œuvre originale.

Le conflit depuis ses origines

La Guerre des Deux Roses est un conflit de guerre civile opposant les Lancaster (Alter-ego des Lannister dans la série) et les York (qui inspirent la famille Stark) qui déchire l’Angleterre. Tout commence lorsque Henri de Bolingbroke (Henri IV) renverse le régime impopulaire de Richard II, l’héritier historique en 1399, et fonde alors la maison Lancaster.

Lorsque son fils, Henri V, décède en 1422, son héritier Henri VI n’est âgé que d’1 an. Son règne sera très impopulaire, ce qui profite à Richard Plantagenêt, cousin de Richard II et duc d’York qui va alors y voir une occasion pour faire valoir ses droits de succession à la couronne. Cependant, il est évincé de la cour par les manipulations de la femme du roi Henri VI qui dirige les Lancastrien : la Reine Marguerite. Les armées des nobles s’éloignent alors de la couronne, installant un climat propice à la guerre civile.

Dans la série, George R.R Martin, en tant qu’amateur d’échecs a pris un malin plaisir à compliquer le conflit qui présente non pas deux, mais Cinq armées : Les Stark, Les Lannister, les Baratheon (celle de Stannis et celle de Renly) et les Greyjoy.

La mort du Roi Robert sera l’élément déclencheur ; à partir de sa mort, les armées des sept couronnes vont se diviser, installant alors le même climat de guerre civile. Les manipulations de Cercei vont évincer les Stark en les accusant de coup d’État. Cependant, du fait que le conflit soit en fait multilatéral dans la série, les intérêts des York sont partagés entre différentes armées.

Richard III Plantagenêt

Le conflit débute réellement en 1455 lorsque Richard Plantagenêt, précipite le conflit en marchant vers Londres avec son armée et remporte la première bataille. L’armée rencontre alors beaucoup de succès militaires, jusqu’à la première défaite qui sera fatale à Richard. Son fils Édouard IV lui succède alors. Il ne rencontrera que très peu de défaites militaires contre l’Écosse (alliés des Lancaster) avant d’arriver finalement sur le trône en 1461.

Son Alter-Ego Robb Stark est également victorieux au début du conflit avec beaucoup de succès militaires face aux Lannister. Cependant, monter sur le trône ne sera pas l’objectif du personnage mais plutôt celui des Baratheon.

Des personnages inspirés

D’autres personnages peuvent faire écho à la série. Cercei, grande manipulatrice et véritable dirigeante des Lannister est grandement inspirée de Marguerite d’Anjou, épouse d’Henri VI.

Marguerite d’Anjou

Celle-ci dirigeait la maison suite à l’incapacité mentale d’Henri VI. De plus, son fils Édouard de Westminster inspire Robin Arryn. Celui-ci pouvait choisir la manière dont leurs ennemis allaient être exécutés.

Un mariage secret et une lourde trahison

Dans la série, Robb Stark, s’impose dans le conflit contre les Lannister, décline la proposition du mariage arrangé avec les Frey, conclue par intérêt, en se mariant par amour à quelqu’un d’autre. Cet évènement aura pour conséquence les Noces Pourpres, c’est-à-dire la plus grosse trahison de Game of Thrones.

Édouard IV duc d’York

George R.R Martin s’inspire du mariage secret en 1469 entre Édouard IV et Élisabeth de Woodville qui rend impossible le mariage arrangé avec une princesse française organisé par son allié principal, le comte Warwick. Celui-ci organisera une rébellion contre Édouard IV qui sera réprimée, il sera alors exclu de la maison York. Les conséquences ne seront pas aussi sanglantes que dans la série puisque les noces pourpres ne sont pas inspirée de ce conflit mais du Black Dinner en 1440.

La trahison de Warwick ne conclut pas la Guerre des Deux Roses, celle-ci se terminera par le mariage d’Elizabeth York avec Henri Tudor, cousin d’Henri VI qui fondera la dynastie des Tudor.

Game of Thrones se place alors comme une véritable œuvre de reconstitution complexifiée de la Guerre des Deux Roses, les dragons en plus.